Le manuscrit de Kreuznach dans la GEME

La Grande Edition Marx Engels (GEME) s’enrichit d’un nouveau volume. La Contribution à la critique à la philosophie du droit de Hegel fait l’objet d’une nouvelle traduction, signée V. Béguin, A. Bouffard, P. Guerpillon et F. Nicodème.

Cette traduction du manuscrit de Kreuznach est accompagnée d’une dense introduction, de tous les passages de Hegel glosés par Marx, et d’une postface du philosophe J.F. Kervégan.

=> https://editionssociales.fr/index.php/2018/08/29/karl-marx-contribution-a-la-critique-de-la-philosophie-du-droit-de-hegel/

4e de couverture

Alors qu’il séjourne entre mai et octobre 1843 dans la petite ville de Kreuznach, Marx s’attèle à l’élaboration d’une critique de la philosophie du droit de Hegel, dont la pensée constitue alors l’horizon philosophique des jeunes penseurs critiques allemands. Ce travail prend la forme d’un commentaire ligne à ligne des paragraphes 261 à 313 des Principes de la philosophie du droit consacrés à la constitution interne de l’État.

Marx laisse finalement ce travail inachevé sous la forme d’un manuscrit. C’est ce texte que nous publions aujourd’hui dans une nouvelle traduction qui, pour la première fois en France, s’appuie sur l’édition critique allemande la plus récente, et tente de faire apparaître le manuscrit de Kreuznach comme ce qu’il est : un brouillon qui est aussi un véritable laboratoire de la pensée de Marx en train de se construire et de se préciser au contact du texte de son maître.
Une introduction, un plan détaillé du texte, un appareil de notes, un glossaire et un choix de textes complémentaires, dont les paragraphes de Hegel commentés, permettent de replacer ce texte étonnant dans le cheminement de pensée de Marx, et en particulier dans le débat qu’il n’a jamais cessé d’entretenir avec la pensée de Hegel.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.